Retour en Europe

Ici les équipiers Augustin et Alban, recueillis par le capitaine Jacques à la marina de Dakar, avec qui nous partageons le même objectif : celui de rentrer en Europe après avoir parcouru le monde…

Nous prévoyons deux escales pour une traversée d’environ un mois. L’une au cap Vert, archipel indépendant de traditions portugaises, et l’autre aux Açores. La fenêtre météo nous permettra un départ le vendredi 24 mai matin, après voir rempli les cales de mangues, bananes et autres denrées Sénégalaises.

Dakar – Mindelo

Sur quatre jours plutôt sportifs, alternant le prés serré sous gros vent, et la danse dans une mer bien formée pendant les longues accalmies, il nous en a fallu bien deux complets pour nous amariner et commencer à comprendre le fonctionnement d’Enjoy. Ce fut une première grande expérience de mer pour nous qui n’avions jamais passé plus d’une journée au large! C’est donc avec fierté que nous posions le pied sur la terre de Mindelo, petite ville Cap Verdienne.

Cap Vert

Madame la météo nous a laissé une semaine dans une marina bien vide à cette saison. Nous y avons découvert un charme aussi bien dans l’architecture et l’agencement de la ville qui nous rappelait déjà le sud de l’Europe, que dans les visages croisés, très typés et bien accueillants.

Nos plus belles rencontres ont cependant été dans les bateaux voisins. Nous avons eu la chance d’être tous les trois invités dans la cabine de l’un ou l’autre de ces capitaines au caractère bien forgé par l’âge et les années en mer. Jean, un sexagénaire suisse, nous a même invité à déguster la spécialité du bord, une délicieuse fondue préparée non sans passion avec un bon fromage local.

Midelo – Horta

Départ de Mindelo le mardi 4 Juin, pour la plus longue traversée du périple. Nous mettrons dix jours pour parcourir les 1500 miles qui séparent les deux archipels. Deux ou trois jours sont toujours utiles pour s’adapter au rythme du bord et à cet isolement particulier. En dehors des manœuvres de bord, nous consacrons nos journées à la lecture, la guitare, la cuisine ou tout simplement à laisser notre regard se perdre dans l’étendu de l’océan. Pour notre grand bonheur, des dauphins viennent parfois dans notre sillage pour jouer avec le bateau, et nous apercevrons quelques tortues. Mais le plus étonnant animal, que nous croiserons, par dizaines, tout le long de notre traversée, aura la forme étonnante d’une poche d’air d’un rose marqué, munie de quelques tentacules bien violettes qu’on aperçoit lorsque le vent les retourne. Nous les nommerons les « crevettes roses », puis après les avoir approché de plus près et découvert que leurs tentacules, pas si petites, sont venimeuses, elles seront plus considérées comme des sortes d’alien… Nous apprendrons à l’arrivée que ces drôles de créatures sont connues sous le nom de « vessie portugaise », que leurs tentacules s’étendent généralement de 10 mètres et même parfois jusqu’à 50m, et que même deux mois après leur mort, leur contact est extrêmement urticant…brrrr !

Açores

Nous sommes finalement arrivés aux Açores au petit matin du dixième jour, pour découvrir un port en bien plus grande effervescence que le précédent ! Cette escale d’une petite semaine était le bon moment pour réparer le spi déchiré quelques jours plus tôt. Pour Jacques, ni une ni deux il enfourche un scooter pour faire le tour de cette île si verte et nous ramène des fromages locaux.Car oui la bonne cuisine c’est important à bord d’Enjoy ! Crêpes, salades, « choucroute Enjoy », poulet… tous y passe !

Horta – La Corogne

Et bien vite nous reprenons la mer… Et c’est le vent dans le dos que nous faisons voile vers La Corogne avant l’ultime étape vers La Rochelle. Une grosse mer nous attend les premiers jours mais nous avançons bien. Nous pensions bien arriver assez tôt en Espagne où nous, Alban et Augustin quitterons Enjoy pour retourner dans notre terre Auvergnate, mais nous ne contrôlons pas le vent. 250 miles durant, nous avons eu le droit à une averse diluvienne faisant tourner le vent du sud au nord au sud. La petite valse d’au revoir !

3 réflexions sur « Retour en Europe »

  1. Bonjour.
    Félicitations pour ces belles navigations depuis que nous t’avons vu en nouvelle zelande
    Si tu fais escale au pays Basque côte français, fais nous signes nous viendront te faire un coucou.

    La pen kalet team

  2. Merci aux deux derniers marins-conteurs pour avoir secondé Olivier et pour ce dernier récit bien écrit qui va boucler l’aventure. Merci à Enjoy et à tous les voyageurs qu’elle a fait voguer et qui ont fait vivre ce merveilleux voyage par leur mots et leur photos. Merci à Captain Jack qui m’a emmené traverser la grande bleue pendant 4 mois. 7 ans qui continueront à vibrer dans ma tête et dans mon coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *