Gracias

Gracias a todos que ayudamos para os viaje in rio de la plata

Y special gracias a nos amigos Ricardo, Diana , Alejandro, Pirata, Edgardo, Ana , Celia, Daniel, Marianne, Andrea, Celeste, Marise,  Valeria, Laureano , Nacho , Mauri negro, Charlotte ………… y todos los otros, exception para  emmanuel de berisso !

Hasta luego en Ushuaia …………….

Nouvel équipage

le 25 septembre, 19h30 Emmanuel debarque du vol Madrid/ Buenos Aires accueilli par le capitaine et son mousse.
Notre equipage est au complet .
Ca se fete…non..non…pas dans une boite de tango..

Tango_1.banal ici…mais dans un bon restau a Buenos Aires, dont le Patron , on suppose et tout porte a croire, ancien grand footballeur, ne cesse de serrer les mains de ses clients ( le Mousse, ayant un doctorat de foot,sur de lui, reconnait l’affiche du joueur Messi apposee en entree, mais pas de ce vieux monsieur ventripotent et gomine mais tant solicite).
Repas fini, nous trouvons l’arret du bus pour La Plata . 2h d’attente sous un arret hypothetique, tres frequente par une multitude de bus ,sauf le notre. Doute, angoisse….mais un argentin patient et semblant habitue nous rassure, il y en a bien un de bus d’ « amadis dudu » en direction de la Plata( boris vian).
Nous arrivons, 70km plus bas,apres avoir trouve un taxi a cette heure, plus que tres matinale, sur Enjoy en mouillage au Club des Regatas de la Plata, vers 3h du matin.

Rejoignons nos cabines entasse,avec bagages attendus, dans l’annexe en nuit noir, sans lune, sur des eaux encore plus noires. Accostage reussi, tout le monde au lit.

o.2013-10-12 17.57.09
A peine reposes de la nuit Buenos Aires- la Plata-les Regatas , le 28/090 les 3 lascars et un complice local (l’ancien et sage »commodore » du club des Regatas) fillent vers le stade de La Plata , munis des » billets miracles »,pour supporter bruyamment et en grand messe avec les Argentins leurs PUMAS contre les All Black.o.2013-10-12 18.01.35
Bon y avait de la bonne intention pendant la 1ere mi-temps, pour ensuite pleurer , aidé par nos « conseils de tribune », notre equipe favorite a la peine pour la 2e mi-temps et s’arreter brusquement en defaite 33 a 12, peut-etre plus d’ecart, mais on veut pas le savoir, trop triste le feu d’artifice a la sortie du stade. Nous on l’aurait pas tire ce feu d’artifice pour les All Black. Mauvais joueurs les Bayonnais en goguette.
A peine remis de la defaite, les travaux preparatoires a l’affrontement du grand Sud se poursuivent :- fabrication d’un « dog home » ( la le » temps argentin », les seances de mate,nous donne des angoisses) prend plus de temps qu’imagine.
o.2013-10-12 18.00.43

 

 

 

 

 

 

Sur Enjoy c’est le temps du grand nettoyage de printemps.Tout est mis a la laveries d’Ensenada, coussins, rideaux, dessus de banquette…. et tout le carre sent bon.Ouha !

blog-2013-10-11 16.56.51

– La « jeunesse », Hector, fait ami-ami avec un jeune etudiant, Laureano,dans le train entre Buenos Aires et La Plata ( parcours sans cesse recommence pour un boulon , un joint..en special mer, toute chose si particuliere de bateau introuvable ailleurs qu’a la Capitale, ou vital: le « Cambio »de rue) . RV est pris, dans le train, pour une soiree etudiante le vendredi soir suivant a la Plata ( grande ville Universitaire a 10 km de notre mouillage). Ses progres en espagnol sont fulgurants. Il passe de Mousse a Ambassadeur polyglotte (anglais-espagnol-basque-charantais-titiparisien…) pour les besoins de la progression des travaux sur Enjoy. Il fait merveille, comme aupres des lindas chicas argentinas… »bonjour mademoiselle » , « muy biente un frances…ouhahaaa  » la la Hector mania…reouahaaa!
Le lendemain notre Heros est sur tous les murs, les sufragettes…qu’un reve.
Nous quittons enfin le club des Regatas pour aller rejoindre l’Astillero Martinoli qui accepte sur quatre jours de sortir Enjoy de l’eau et lui permettre de se faire gratter le ventre , une cure de beaute bien meritee apres 1 ans de vagabondage en mer chaude.
b.2013-10-12 15.33.06blog-2013-10-11 19.01.31
b.2013-10-12 15.32.29