La liberté de passer

Nous restons un petit moment à Puerto Madrynn pour nous reposer de ces 4 jours de mer .

voiture

Ainsi nous pouvons explorer la péninsule de Valdés en voiture. Soulevant beaucoup de curiosités aux argentins du Club Nautico nous sommes invités à une excellente asado ( barbecue argentin ) que les sócios du Club organisent tout les mercredi soir ( sans leurs femmes ). departLe ventre plein nous partons pour Caleta Hornos mais sans Emmanuel qui doit nous quitter. caletahornosNous restons quelque jours dans ce lieu ou le silence pétrifiant régne.gguanacopampa C’est alors que nous nous rendons compte qu’un villlage se trouve à une trentaine de kilométres de la caleta. Nous partons donc pour une expédition BALLADEde 25 kms à pied à travers la pampa, en nous dirigeant vers la route la plus proche pour faire du stop et rejoindre la civilisation. mousseMais au bout de deux heures d’attente à tendre notre petite pancarte et notre pouce aucune voiture ne passe. stopHeureusement une petite estancia se trouve à quelques métres de la route, nous demandons donc aux gauchos si ils peuvent nous ammener à la ciudad la plus proche. Aucun problémes, moyennant la réparation de l’autoradio du 4×4 , nous voila em route pour camarones . Le probléme reste le retour . En effet fatigués de notre randonnée , nous souhaitons retourner à bord en voiture. Heureusement nous avons fais la connaissance de laurent-lorrenzo qui aprés quelques coups de fils a pu nous trouver un remise.remise Mais le vrai probléme c’est que le chemin a prendre pour rentrer passe par l’estancia dont le propriétaire est … Florent Pagny !! Or le chanteur français tiens beaucoup a ce que sa propriété privée le reste. Aurons nous la  »liberté de passer » ? Aprés discussion avec le gardien nous voila escortés de 2 gauchos de l’estancia et notre ex pilote du Paris Dakar José Luis. Eh oui car c’est un vrai Paris-Dakar auxquelles nous sommes confrontés, dans cette Pampa impitoyable. S’ennuyant un peu de la monotonie de la caletta MATle mousse se met a la pêche. En seulement une dizaine de minutes, ça mord ! Vient ensuite un deuxiéme ce qui fera le repas de l’équipage. Puis voici que deux bateaux viennent occuper le port naturel. POISSONSHector étant bon pêcheur, nous proposons aux deux navires (un holandais et un français) d’organiser une grillade avec notre pêche fructueuse. dauphinLa météo étant favorable, nous décidons de partir le lendemain de la grillade, direction Puerto Deseado dernière étape avant le bout du monde.deseado

Des croûtes de fromage ?

Maintenant qu’enjoy a une robe toute neuve carenage, nous quittons enfin le Rio de La Plata et ses eaux douces pour revenir vers l’Océan prenant le cap de Piriapolis en Uruguay. Ce détour n’a pas pour but de se procurer du maté mate en quantité abondante dans tous les bons supermarchés , mais de retirer des dollars américain , opération impossible en Argentine. Durant cette courte escale (2 jours) nous remarquons que notre quai est occupé par trois marins maîtrisant la langue de Molière ( un français , une française et un écossais ). Or comme nous avons comme équipier le meilleur cuisinier de toute l’Atlantique Sud (Emmanuel) notre capitaine les invite à venir déguster un excellent bœuf bourguignon. Le ventre plein nous repartons le lendemain matin direction Mar del Plata. hectorNous arrivons enfin après 2 jours de merENMER3, sous une purée de pois très épaisse!moins de 30 mètres !! Mar del Plata station balnéaire 500 km de Buenos Aires, réputé pour ses grandes et belles plages attirent chaque saison environs 2 millions de « baignassous ». C’est aussi une ville ou se trouve un grand port de pêche. D’ailleurs dès le notre deuxième jour d’escale, notre cuisinier favori nous invite dans un restaurant basque, la « Taberna Baska », ou l’on peut déguster d’excellentes crevettes, AUPA EUSKADI !!! EUSKADI Mais il se trouve qu’une certaine odeur de croûte de fromage dérange nos repas. En effet on se demande si c’est de la farine de poisson contenu dans d’énormes silos silo proche du port, cependant on nous informe qu’il s’agit d’une colonie de lion de mer ne connaissant pas encore les bienfaits du savon . peche
Enfin bref cette quête de la provenance du fléau de Mar del Plata reste inachevée. 

dog house

Le « dog house » entièrement terminé  nous partons pour 4 jours de mer cap sur Puerto Madryn dans le Golfo Nuevo. madryn Or proche de la Péninsule de Valdés nous sommes convaincus que nous apercevrons des baleines, mais ………. rien. Prochainement donc sur vos écrans baleines pingouins lions de mer et autres spécialité patagoniennes …..

Hasta luego a todos