Des Marquises à Tahiti

Et voila les Marquises tant attendues !

Je jette l’ancre dans la baie marquises … , met l’annexe à l’eau, quitte ma tenue Gélinas* quelques euros en poche.
pour affronter les autochtones et le bar le plus proche pour une bière bien fraîche!

atuana fete village 3Que c’est bon de retrouver les senteurs de la terre, et tout ces parfums marquisiens.

fruitsJ’engage la conversation avec un piroguier, qui revient le lendemain chargé de fruits et de légumes. C’est Lucien.
Instituteur à la retraite , diacre, à la paroisse , il va me guider dans la découverte des trésors des Marquises.

brelC’est d’abord un grand tour d’Hiva oha, une petite visite à Brel, et puis les chemins de terre avec un arrêt à chaque voiture croisée :marquises anna
Kaoha … et tous des anciens élèves de Lucien qui lui pardonne la rigueur du maître d’école devant imposer le français dans les classes.
L’élève parlant marquisien reçoit un coquillage qui est immédiatement transmis à celui qui parle en marquisien et ainsi de suite jusqu’à ce que la cloche sonne la fin des cours retentisse.
La honte s’abat alors sur le dernier porteur du coquillage !!! Le mistigri devient pédagogique !!

fatu hivaJe reprend la mer pour une virée sur l’autre île du sud des Marquises, Fatu hiva.
Mouillage à Omoa , petit village de 300 habitants; didier a un petit chantier ou il construit des pirogues ou même un bonitier attend sa motorisation.
C’est dimanche , et je vais à la messe de 8h. L’ambiance de la petite église est extraordinaire , cette messe est une vraie fête.

pecheRetour vers Hiva oa ou je veux revoir Lucien avant de repartir
6 h du matin , rendez vous est pris pour une journèe à Tahuata , l’île voisine d’Hiva oa.
Partie de pêche , et barbecue pour la cuisson de notre pêche , perroquet , thon … une magnifique plage pour nous tout seul … un paradis !
Un grand merci Lucien, pour ces souvenirs inoubliables et l’ami que je laisse aux Marquises.

Allez il faut reprendre la mer; j’embarque Isabelle qui cherche à joindre Tahiti.
vaitau3 jours sans beaucoup de vent pour s’arrêter à Rangiroa, dans l’archipel des tuamotus.
15 août procession entre les 2 villages Tiputa et vaitau puis messe à Vaitau. Ici encore une véritable fête!
A la fin de la messe un repas est offert aux catéchumènes , l’occasion de faire connaissance de Léo l’animateur de la chorale et de son épouse Chantal.
Je ne passe pas inaperçu avec ma trottinette et son moteur pétaradant de débroussailleuse!! Pof en panne , Eugène et Pomare me prête assistance pour réparer l’engin.velo
Peine perdue mais rendez vous est pris pour le lendemain pour partir au « secteur »
pique niqueEmbarquement à 6h30 avec le picnic : glacière géante, fontaine igloo de 50 l rempli de jus et même la pelle pour le barbecue.
Ce sont de vrais professionnels du picnic !
secteurNous traversons le lagon , une dizaine de milles et accostons pour installer tout le matériel.pique nique2
Retour en musiquesecteur2 , beau concert de musique polynésienne avec eugène au chant et au yukulele et joel à la guitare …

orchestre24 août , une petite brise va nous permettre de rejoindre Tahiti ; baignadela famille Marere nous accompagne jusqu’à la passe de sortie du lagon …
nana , portez vous bien !!!

Malgré les vents faible, Tahiti en vue après 2 jours de navigation ….

tahitiVoila presque 2 mois d’écouler depuis mon arrivèe en polynésie , je n’ai pas vu le temps passer…

à bientôt

* navigateur solitaire des années 70 naviguant dans des tenues tropicalisées …