Salud

En nous baladant à Castro, île de Chiloé, sans connaître le capitaine nous admirons déjà le navire depuis la cote.
castro
Le soir venu, nous rencontrons Jacques et son acolyte Pierre dans un salon de thé, échangeant sur notre passion pour le voyage et notre attirance pour la voile.
danielito
Au fil de nos discussions, nous dérivons rapidement dans un bar animé de Castro. Des liens d’amitié se nouent rapidement et nous constatons que nos boussoles tournent dans le même sens: SALUD Jacques !
Malgré des problèmes de communication, notre bonne étoile nous réuni le lendemain à bord d’Enjoy. Cap sur la marina Quinched. En deux temps trois mouvements, Pierre lance le spie, c’est pétole !
Nous cuisinons des petits plats sur fond sonore des épisodes de « La minute de Bernard », nous sommes fans !helene
Jacques explore sa cave, un bruit familier retentit, nous passons à table: SALUD Jacques
Les paysages de Chiloé filent et les contes de voyages fusent rythmés par des coups de trompette.
Arrivés à quai, nous rencontrons Stéphanie, Mike, leurs deux filles Romane et Lyore avec qui nous partageons un joyeux asado à la chilienne entre français. Pour cette occasion, nous débouchons une bouteille de Cérons gardée précieusement dans nos sac à dos jusque-là, SALUD !
saludÀ la nuit tombée, arrive « El Sobrino » Hector dont on avait tant entendu parlé et son ami Alexeï.
Les histoires de notre troupe de nomades de mer et de terre se mêlent à l’ambiance chaleureuse du Quincho, SALUD les loups de mer !
À bord d’Enjoy, nous dormons à poings fermés tous les 7 comme des sardines bercés par un léger clapotis.
Un petit déj pain-beurre-café délicieux et nous voilà de nouveaux avec nos sacs à dos.
Pardon Jacques pour le Hold-up de tes moussaillons, merci pour ces bons moments, nous buvons désormais à ta salud.

Bon Vent !helene-jeanne-capucine

 

5 réflexions au sujet de « Salud »

  1. C’est vraiment chouette toutes ces aventures! Très fière de tonton qui va au bout de ses rêves et croise ceux des autres! Je t’embrasse, et tes équipages de passage avec.
    Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *