de corbière retour au Pharo

Des au revoir anticipés
Musique

Ils sont venus de Charente, de Bordeaux, et plus près d’Aix en Provence pour nous dire au revoir.
Ils ont apporté les denrées précieuses : le cognac, le thé de Chine. Les lectures talismantèques : le Nouveau Testament et la Terra de Fuego. Ils ont nourris nos petits ventres d’un bon repas en un site magnifique : le parc du Palais du Pharo qui surplombe toute la baie de Marseille. Merci à vous.
Mais nous ne sommes pas encore partis…Enjoy a retrouvé son élément naturel salé et instable après deux jours passés sur ber en plein mistral. La peur d’un effet domino qui aurait fait tomber tous les bateaux rangés sur le parking m’a personnellement tenu éveillée une partie de la nuit.
Mais ce soir nous fêtons cette remise à l’eau avec une sardinade au ras de l’eau sur la plage du chantier où chaque déchet ramassé pour mettre au propre un espace pour manger, rappelle les heures d’ouvrage et les kilos d’Epoxy qui maquillent aujourd’hui le bateau : fonds de fût en plastique que Ikea pourrait bien détourner en abat-jour , monceaux de bout de CP (contre plaqué) de toute les épaisseurs, plastiques, bouteilles cassées, ferrailles etc…Nous y avons trouvé deux équipées pour le carré et de quoi faire des tringles dans les placards.

2 réflexions au sujet de « de corbière retour au Pharo »

  1. Tout cela nous tient en haleine, quand larguez-vous les amarres? Ca doit pas être facile d’être le cul entre deux chaises, à la fois partis et encore là.
    Si je peux me permettre, j’ai juste une petite observation à faire : les photos sont trop petites !! Lorsque enjoy chevauchera les vagues pour de bon, j’espère que vous pourrez poster des photos plus en rapport avec l’immensité océanique.
    Bises martinesque et bordatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *