Il pleut sur Carthagene

Deux cents milles plus au sud, après une journée et une nuit sportive et musclée, nous entrons dans le port de Carthagène au petit matin.
Musique

Baie si bien abritée par des aplombs rocheux que les peuples de l’Antiquité ne s’y sont pas trompés et se la sont chèrement disputés. Hannibal y combattit Scipion l’Africain. La Carthagène punique qui s’est appelée Qart-Hadast puis la Carthagène romaine ont précédé tour à tour la ville militaire et industrielle avec son arsenal et ses mines de plomb, de zinc et d’argent …. Aujourd’hui nous découvrons une ville contrastée. De belles réalisations modernes pour mettre en valeur culture et tourisme et une Carthagène populaire qui nous permet d’aller manger des churros y chocolate pour pas très cher et le soir quelques raciones avec une cerveza bien fraîche.

La journée se passe sous des trombes d’eau, du rarement vu parait-il et qui font tomber à l’eau les festivités de la ville, la célèbre reconstitution des batailles Romains contre Carthaginois.

Fabrice nous quitte le lendemain et prend le bus pour attraper un avion à Alicante, retour Paris. Le toast du jour : santé, amitié, longévité et imperméabilité (nous inventons le quatrième acronyme au gré des évènements).

La prochaine fenêtre météo favorable pour reprendre notre route sera dimanche matin. Nous serons trois jusqu’à Casablanca et ajusterons notre route fonction de nos moyens et des conditions météo encore très instables. Aujourd’hui samedi , changement du point de tire de grand voile , verrouillage des chandeliers, et protection sur les ridoirs . Tourisme cette après-midi.

ps: ca y est on a le jambon !

3 réflexions au sujet de « Il pleut sur Carthagene »

  1. Vos messages me touchent beaucoup. Celà me rassure de vous savoir heureux
    Vivement l’atlantique ou les alizés vous porteront à votre prochaine destination car je vois que votre itinéraire a été quelque peu modifié
    Bises (c’est Gilles qui écrit…) je suppose que vous n’étiez pas dupe…
    Mais Maman supervise quand même mes écrits

    Je serais venu avec vous si j’avais su que vous arrêtiez tous les 2 jours.. et surtout à Ibiza ou je vous aurais sorti bande de vieux nains

  2. hello Captain
    je débarque un peu ….mais j’avais vu ton annonce de départ!!!
    bravo Anne d’avoir été jusqu’au bout de ton rêve…tu écris trés bien et tu pourrais te faire embaucher par le LONELY PLANET ou le GUIDE DU ROUTARD ou alors créer LE GUIDE DU VOILEUX…
    je lis en ce moment l’usage du monde de Nicolas Bouvier..et il me semble être dans la même ambiance mais sur l’océan….
    take care toi et l’équipage
    bizzz des Proud’s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *